miércoles, 22 de octubre de 2008

ALFRED GUILLOU






¿Qué tal si practicamos un poquito de francés?


Alfred Guillou (Concarneau, 1844-1926) reçoit ses premières leçons de dessin du lithographe Théodore Lemonnier qu'il rencontre à Concarneau en 1860. Sur ses conseils il s'installe à Paris en 1862 où il fréquente quelque temps l'Académie Suisse et poursuit sa formation avec Alexandre Cabanel.

C'est là qu'il fait la connaissance de Jules Bastien-Lepage, Fernand Cormon et Théophile Deyrolle.

Il fait ses débuts au Salon avec Jeune Pêcheur breton en 1868 puis retourne dans sa viile natale. Ses sujets préférés sont empruntés à la vie quotidienne du port de pêche souvent sur de grands formats comme Les sardinières de Concarneau 1896, du Musée des Beaux-Arts de Quimper ou encore le Débarquement du Thon à Concarneau 1890, Musée d'Histoire de Saint-Brieuc. Avec son ami Alfred Deyrolle qui épousera sa sœur, Alfred Guillou est à l'origine d'une colonie d'artistes établie à Concarneau. Comme celle établie à Pont-Aven elle exercera une influence sur de nombreux artistes pour qui les moeurs et les traditions séculaires du peuple breton représente à leus yeux une forme de primitivisme, Léon Joubert, Alfred Delobbe, Antonin Mercié, mais aussi Jules Bastien-Lepage et Pascal Dagnan-Bouveret.


Marian